Quelles sont les aides pour réaliser ses travaux d’isolation ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Des aides de l’état sont déjà en place pour vous encourager à réaliser la rénovation énergétique de votre logement mais vous ne savez qu’elle option choisir. Vous pouvez opter pour l’isolation thermique par l’extérieur (ITE) d’un logement.

Lorsque l’on met en place une isolation thermique par l’extérieur, on recouvre les parois d’un bâtiment de plaques d’isolant. Le parement du système est assuré par un bardage ou un enduit.

L’ensemble (plaques d’isolant et enduit) offre une enveloppe qui joue un rôle de protection, mais aussi d’embellissement de la façade. L’isolation thermique par l’extérieur offre une durée de vie moyenne de trente ans.

Si l’on envisage d’effectuer le ravalement des façades extérieures d’un bâtiment, il faut en profiter pour réaliser ces travaux. L’isolation par l’extérieur offre un gain non négligeable de performance énergétique.

L’isolation par l’extérieur supprime les ponts thermiques

L’isolation thermique par l’extérieur protège le bâti du fait de la création d’une nouvelle enveloppe extérieure. Elle permet d’autre part la suppression des ponts thermiques et augmente le gain énergétique. Un système intéressant pour faire baisser ses factures énergétiques. L’isolation permet également de réduire l’empreinte sur l’environnement en diminuant les rejets de CO2.

Contrairement à une isolation thermique intérieure, l’ITE préserve la surface habitable. Elle améliore par ailleurs le confort des occupants en augmentant l’isolation acoustique, tout en valorisant le patrimoine par la rénovation de la façade du bâtiment.

Le diagnostic de performance énergétique du bâtiment est capital pour déterminer son projet sur le plan technique. Il faut en effet vérifier l’absence de contraintes architecturales, telle que les balcons ou loggias. Il est indispensable d’utiliser des systèmes et produits certifiés.

L’ITE est hautement performante puisqu’elle permet de gagner jusqu’à 3 classes de DPE, selon Isover. La seule isolation des murs offre un gain thermique non négligeable. Les murs constituent « le second poste de déperditions thermiques de la maison non isolée » : 25 %, après les combles (30 %).

Des aides pour réaliser ses travaux d’isolation

Avec l’ITE on peut bénéficier du crédit d’impôt développement durable (CIDD) et de l’éco-prêt à taux zéro. Pour que ces aides puissent s’appliquer, les matériaux d’isolation doivent présenter une résistance thermique R au minimum de 3,7 m2 K/W pour un mur en façade ou en pignon et 4,5 m2 K/W pour une toiture et une terrasse.

Le crédit d’impôt est alloué sur l’achat et la pose de matériaux d’isolation thermique effectuée par un professionnel. Les travaux peuvent concerner la toiture, les murs et sols de la résidence principale. Le CIDD est cumulable avec l’éco-PTZ.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »